Eurocroissance 2 : la transparence sur les rétro-commissions

30/01/2020 : L'article 72 de la loi Pacte du 22 mai 2019 a modifié l'article L. 522-1 du code des assurances relatif au devoir de conseil en assurance vie. Il s'agit ici notamment de rendre la rémunération des intermédiaires sur les contrats en unités de comptes transparente. Ce qui suscite des interrogations.
La nouvelle disposition prévoit que pour les contrats dont les garanties sont exprimées en unités de compte (UC), l'intermédiaire d'assurance communique avant la souscription « une information détaillée précisant, pour chaque unité de compte, la performance brute de frais, la performance nette de frais et les frais prélevés […]. Cette information mentionne notamment les éventuelles rétrocessions de commission perçues au titre de la gestion financière des actifs représentatifs des engagements exprimés en unités de compte par l'entreprise d'assurance, par ses gestionnaires délégués, y compris sous la forme d'un organisme de placement collectif, ou par le dépositaire des actifs du contrat ».

L’arrêté du 26 décembre 2019 a précisé la nouvelle disposition issue de la loi Pacte en insérant un article A. 522-1 dans le code des assurances.

Or, ce nouvel article A. 522-1 prévoit pour chaque unité de compte l’indication - entre autres informations - « VI) De la quotité de frais ayant donné lieu à des rétrocessions de commission au profit des intermédiaires d'assurance, des gestionnaires délégués, du dépositaire ou de l'entreprise d'assurance, au cours du dernier exercice clos. ». Autrement dit, il s’agit de rendre - partiellement (?) - transparente la rémunération des intermédiaires sur les contrats en UC.

Ce nouveau dispositif entre en vigueur au 1er avril 2020. Il soulève des interrogations sur les rémunérations devant faire l’objet de la transparence (« frais ayant donné lieu à des rétrocessions »), sachant que ces frais ne sont pas toujours précisément ventilés... Par ailleurs, toutes les catégories de distributeurs n’ont pas les mêmes schémas de rémunération (1), ce qui pourrait conduire à une perception biaisée pour le client en fonction du distributeur. Une transparence en clair-obscur ?

Citations

« 1) Dans ce sens : Henri Debruyne, fondateur du MEDI (Monitoring European Distribution of Insurance), "Le nouvel eurocroissance renforce la transprance des rémunérations", L’Argus de l’assurance (site Internet), 6 janvier 2020. »

Actualités
  • 27/07/2020 : Courtage accessoire : du changement dans la Médiation
    À compter du 1er août prochain, La médiation de l'Assurance gérera la médiation relative au courtage accessoire des agents, et non plus agéa Solutions. Toutes le informations.
  • 24/07/2020 : Aides à l'embauche des jeunes : le gouvernement s'active
    L'État accompagnera chaque jeune qui en a besoin", par ces mots Jean Castex a introduit une série de communications, venant détailler les aides que l'Exécutif entend mettre en oeuvre pour faciliter l'embauche des jeunes. Focus selon les différents types de contrats.
  • 23/07/2020 : Un nouvel assureur en LPS s'installe en France
    Le marché de l'assurance construction français voit arriver un nouvel assureur, exerçant en Libre Prestation de Services, Accelerant. L'occasion de rappeler aux agents, pratiquant le courtage accessoire, de prêter une grande attention relative à la chaîne de distribution et au porteur de risque, pour toute nouvelle société entrante.
  • 15/07/2020 : L'aide à l'embauche via les Emplois francs
    Le dispositif d'Emploi franc permet à un employeur de bénéficier d'une aide lorsqu'il embauche un habitant résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Depuis le 1er janvier 2020, le dispositif est généralisé à l'ensemble des QPV pour une durée d'un an.
  • 10/07/2020 : Le congé consécutif au décès d'un enfant prolongé
    À compter du 1er juillet, les employeurs doivent accorder à leurs salariés, ayant perdu un enfant, un nouveau congé dit « de deuil », qui vient se juxtaposer au congé pour décès prévu dans la convention collective.
  • 30/06/2020 : COVID-19 : Les résultats de notre enquête socio-économique
    Afin d'avoir un regard plus affûté sur les impacts qu'a pu avoir la crise sanitaire et économique sur les réseaux d'agents, nous vous avons, il y a un mois, sollicité pour une enquête. 1 730 agents y ont contribué : leurs réponses reflètent une certaine résilience, doublée toutefois d'une relative inquiétude.
  • 29/06/2020 : Une assemblée générale tout en virtuel
    Si le contexte de sortie de crise n'était pas favorable à la tenue d'une assemblée générale cérémonielle, l'édition 2020 a toutefois bien eu lieue sous un format "webinaire". Une composition inédite qui n'a pas empêché le Président de la Fédération d'aborder un nombre conséquent de sujets d'actualités, notamment celui de la perte d'exploitation.
  • 26/06/2020 : Perte d'exploitation : L'ACPR conforte la position d'agéa
    L'ACPR a sollicité les vingt plus grands assureurs français en dommages pour une enquête au sujet des garanties relatives à la perte d'exploitation en cas d'épidémie. Il confirme ainsi l'exclusion quasi-générale de ces dernières (93,3%).
  • 25/06/2020 : COVID-19 : Un nouveau protocole de déconfinement
    Le protocole national de déconfinement a été publié le 24 juin dernier par le ministère du travail. Il se substitue aux fiches métiers validées par la branche professionnelle et le Ministère du Travail.
  • 24/06/2020 : Appels et courriers frauduleux au nom de l'ACPR : soyez vigilants !
    L'ACPR alerte les agents généraux sur l'existence d'appels et de courriers douteux usurpant son identité dans le but de collecter des fichiers client. De telles sollicitations doivent faire l'objet d'un grand discernement !
L'article 72 de la loi Pacte du 22 mai 2019 a modifié l'article L. 522-1 du code des assurances relatif au devoir de conseil en assurance vie. , L'article 72 de la loi Pacte du 22 mai 2019 a modifié l'article L. 522-1 du code des assurances relatif au devoir de conseil en assurance vie.