Eurocroissance 2 : la transparence sur les rétro-commissions

30/01/2020 : L'article 72 de la loi Pacte du 22 mai 2019 a modifié l'article L. 522-1 du code des assurances relatif au devoir de conseil en assurance vie. Il s'agit ici notamment de rendre la rémunération des intermédiaires sur les contrats en unités de comptes transparente. Ce qui suscite des interrogations.
La nouvelle disposition prévoit que pour les contrats dont les garanties sont exprimées en unités de compte (UC), l'intermédiaire d'assurance communique avant la souscription « une information détaillée précisant, pour chaque unité de compte, la performance brute de frais, la performance nette de frais et les frais prélevés […]. Cette information mentionne notamment les éventuelles rétrocessions de commission perçues au titre de la gestion financière des actifs représentatifs des engagements exprimés en unités de compte par l'entreprise d'assurance, par ses gestionnaires délégués, y compris sous la forme d'un organisme de placement collectif, ou par le dépositaire des actifs du contrat ».

L’arrêté du 26 décembre 2019 a précisé la nouvelle disposition issue de la loi Pacte en insérant un article A. 522-1 dans le code des assurances.

Or, ce nouvel article A. 522-1 prévoit pour chaque unité de compte l’indication - entre autres informations - « VI) De la quotité de frais ayant donné lieu à des rétrocessions de commission au profit des intermédiaires d'assurance, des gestionnaires délégués, du dépositaire ou de l'entreprise d'assurance, au cours du dernier exercice clos. ». Autrement dit, il s’agit de rendre - partiellement (?) - transparente la rémunération des intermédiaires sur les contrats en UC.

Ce nouveau dispositif entre en vigueur au 1er avril 2020. Il soulève des interrogations sur les rémunérations devant faire l’objet de la transparence (« frais ayant donné lieu à des rétrocessions »), sachant que ces frais ne sont pas toujours précisément ventilés... Par ailleurs, toutes les catégories de distributeurs n’ont pas les mêmes schémas de rémunération (1), ce qui pourrait conduire à une perception biaisée pour le client en fonction du distributeur. Une transparence en clair-obscur ?

Citations

« 1) Dans ce sens : Henri Debruyne, fondateur du MEDI (Monitoring European Distribution of Insurance), "Le nouvel eurocroissance renforce la transprance des rémunérations", L’Argus de l’assurance (site Internet), 6 janvier 2020. »

Actualités
  • 10/02/2020 : Salon des Entrepreneurs : une deuxième plus stimulée
    Comme l'année dernière, agéa a participé au Salon des Entrepreneurs, organisé au Palais des Congrès. Si, comme lors de la précédente session, la Fédération y tenait un stand avec l'IFPASS, elle vint également sur le devant de la scène pour présenter la profession d'agent, ainsi que le MBA consacré, dont la seconde session débute en mars prochain.
  • 10/02/2020 : Le programme de notre prochain colloque fiscal
    Le programme de notre prochain colloque fiscal, au aura lieu le 18 mars prochain dans nos locaux, est disponible.
  • 30/01/2020 : Eurocroissance 2 : la transparence sur les rétro-commissions
    L'article 72 de la loi Pacte du 22 mai 2019 a modifié l'article L. 522-1 du code des assurances relatif au devoir de conseil en assurance vie. Il s'agit ici notamment de rendre la rémunération des intermédiaires sur les contrats en unités de comptes transparente. Ce qui suscite des interrogations.
  • 29/01/2020 : Entretien professionnel : pensez à votre entretien sexennal !
    La loi du 5 mars 2014 a institué un entretien professionnel tous les deux ans, distinct de l'entretien annuel managérial. Or, tous les six ans, et donc pour la première fois cette année depuis 2014, cet entretien professionnel fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié, nécessitant la rédaction d'un document différent. Le point sur ces deux types d'entretiens professionnels.
  • 28/01/2020 : Les nouvelles mobilités enfin réglementées
    Les nouveaux engins de déplacement personnel continuent de faire l'actualité. Tandis que les trottinettes sont de plus en plus nombreuses à être mises à disposition des usagers en plus de celles détenues par ceux-ci ou les autres gyropodes et hoverboard, ils font à présent leur entrée dans le code de la route.
  • 15/01/2020 : Prime Macron 2020 : tout sur l'accord d'intéressement
    Dans la loi de financement de sécurité sociale promulguée fin décembre 2019, l'article 7 précise que le versement de la prime MACRON aux salariés nécessite la mise en oeuvre d'un accord d'intéressement.
  • 14/01/2020 : "Développons notre agence en équipe", ou le nerf du métier
    Pour la deuxième année d'affilée, agéa organisait le 13 janvier un colloque portant à la fois sur l'actualité sociale juridique et les thématiques liées au management RH de l'agence, du recrutement à la fidélisation en passant par les projets communs. L'occasion pour les 70 agents présents de saisir un panorama sur leur stratégie et expérience agence.
  • 26/12/2019 : agéa aux couleurs de Noël
    Comme chaque année, les régions agéa ont joué le jeu du petit Noël à l'occasion de l'opération "Arbre de Noël". Si les différents pères Noël n'ont pas manqué de délivrer aux enfants d'agents leurs paquets avant l'heure, les différentes activités et spectacles proposés ont pu leur inspirer un avant-goût de vacances.
  • 12/12/2019 : Executive Certificate : une nouvelle formation de haut niveau pour les agents généraux
    En 2020 agéa et l'IFPASS mettent sur pied un mécanisme de formation pour perfectionner son business et s'approprier les changements constants du métier.
  • 11/12/2019 : Prime Macron 2020 : Ce qu'il faut savoir
    L'article 7 du projet de loi de financement de la sécurité sociale précise que le versement de la prime sur le pouvoir d'achat aux salariés, reconduite, nécessite la mise en place d'un accord d'intéressement. Le Conseil constitutionnel a toutefois été saisi.
L'article 72 de la loi Pacte du 22 mai 2019 a modifié l'article L. 522-1 du code des assurances relatif au devoir de conseil en assurance vie. , L'article 72 de la loi Pacte du 22 mai 2019 a modifié l'article L. 522-1 du code des assurances relatif au devoir de conseil en assurance vie.