COVID-19 : Que faire s'il y a un cas contact dans votre agence ?

29/10/2020 : Le nombre de personnes positives au coronavirus augmentant, vous pouvez avoir un cas contact parmi vos salariés, c'est à dire un salarié ayant été en contact pendant au moins 15 minutes sans masque et à moins d'un mètre d'une personne infectée.
Que doit alors faire ce salarié ?











Quelle est la définition du CAS CONTACT ?

Selon l’assurance maladie, pour être considéré comme cas contact, il faut avoir été en lien direct avec une personne testée positive à la Covid-19, pendant au moins 15 minutes, sans masque, à moins d'un mètre.ou avoir partager du matériel ou objets non désinfectés.

Être contact d’un cas contact ne permet pas d’être qualifié de cas contact par l’assurance maladie.


Qui a autorité pour désigner le CAS CONTACT ?

Ce n’est ni au salarié, ni à l’employeur de décider qui est CAS CONTACT. Ce sont les acteurs liés à l’assurance maladie qui sont seuls compétents.

Ainsi, en cas de contact rapproché avec une personne testée positive au COVID 19, le salarié sera contacté par les équipes de l’assurance maladie. Dans ce cas, le salarié bénéficie :
  • d’une prescription pour réaliser un test
  • de la possibilité d’être en télétravail OU en arrêt de travail (s’il ne peut pas être en télétravail) et ce, dans l’attente du résultat du test

Que doit faire l’employeur si un salarié lui indique qu’il est CAS CONTACT ?

Il faut informer le salarié que ce sont les acteurs de l’assurance maladie qui déterminent la réalité du cas contact et que celui-ci sera questionné par ces organismes afin de déterminer s’il est cas contact. Si le cas est avéré, l’assurance maladie ordonnera un isolement du salarié soit en télétravail (si cela est possible), soit en arrêt maladie. A ce stade, l’employeur ne peut rien faire d’autre.

ATTENTION : Le salarié doit informer l’assurance maladie de sa possibilité de télétravailler sinon il sera automatiquement mis en arrêt maladie.
Il n’y a aucune fermeture automatique de l’agence en présence d’un cas contact.
Il n’est pas possible d’être en arrêt maladie et de télétravailler en même temps.


Quelle gestion sociale du CAS CONTACT ?

En cas de d’impossibilité de télétravail, le salarié sera en arrêt maladie jusqu’au résultat du test. Il n’y a aucun délai de carence dans ce cas. L’employeur doit établir l’attestation de salaire.

ATTENTION : Depuis le 3 octobre, le salarié, après avoir été identifié comme cas contact, peut demander en ligne une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire sur le site declare.ameli.fr à condition qu’il ne puisse pas télétravailler.
  • Si le test est négatif, le salarié revient travailler à l’issue de son arrêt SAUF s’il vit avec la personne positive, auquel cas, il devra rester isolé et refaire un test 7 jours après la guérison du malade
  • Si le test est positif, l’arrêt de travail sera renouvelé pour 7 jours
L’employeur ne peut exiger une transmission du résultat du test qui est protégé par le secret médical. Pensez à contacter la médecine du travail.
Actualités
  • 24/02/2021 : Auto : face au gaspillage, un nouveau cas de résiliation
    Dans l'optique de lutter contre le gaspillage et l'économie circulaire, le Législateur a entériné la possibilité faite à l'assuré de résilier son contrat d'assurance, s'il refuse le rachat de son véhicule en procédure VEI.
  • 11/02/2021 : Entretien professionnel "état des lieux" repoussé
    Avez-vous pensé à faire l'entretien professionnel "État des lieux"? Celui-ci devait, par principe, être réalisé pour la première fois en 2020 (pour les salariés entrés dans l'agence en 2014 ou avant). En raison de la pandémie, la date limite pour le tenir a été repoussée au 30 juin 2021.
  • 09/02/2021 : Résiliation de contrats : cap sur l'électronique
    La plateforme jeresiliemoncontrat.com propose aux agents de générer automatiquement les lettres de résiliation et courriers recommandés électroniques. L'occasion de revenir sur le cadre juridique relatif aux modalités de résiliation, dont le format digital semble devenir la norme, sous certaines conditions.
  • 09/02/2021 : Libre choix du réparateur automobile : position délicate pour les agents ?
    Si le libre choix du réparateur automobile sert la protection des assurés sinistrés, les assureurs continuent à orienter ces derniers vers leurs réseaux de réparateurs. Or, un nouvel amendement voté au Sénat a pour but de contraindre cette pratique, alors que les coûts de réparation ne cessent d'augmenter.
  • 09/02/2021 : Transfert du DIF vers le CPF : Encore 5 mois pour s'en saisir !
    Les droits formation obtenus avant 2015 par les salariés pouvaient être basculés du DIF au CPF jusqu'en 2020. La Ministre du Travail vient d'annoncer un report de la date limite de ce basculement au 30 juin 2021. L'idée : aider les salariés à se saisir du CPF pour favoriser le plan de Relance et monter en compétences.
  • 07/02/2021 : Tickets restaurants : Nouvelles modalités dérogatoires
    Pour soutenir le secteur de la restauration dans la durée, plusieurs mesures d'assouplissement ont été prises en juin dernier pour l'utilisation des tickets restaurant, et se voient prolongées jusqu'au 31 août 2021.
  • 05/02/2021 : CATEX, projet mort-né ?
    Si de nombreux Français se sont découvert une passion pour la perte d'exploitation sans dommage dans les contrats d'assurance, les acteurs du secteur portaient l'espoir en 2021 de répondre à l'attente des clients et sinistrés avec un nouveau régime adapté. Las, le projet fait maintenant l'objet d'un abandon. Retour sur cette déconvenue, définitive ou non.
  • 27/01/2021 : Contributions formation à l'OPCO ATLAS : Ça commence !
    L'appel à contribution formation (obligatoire) pour vos salariés débute le 4 février prochain. Quelle part de la masse salariale représente-elle et comment la verser ? On y répond.
  • 13/01/2021 : Prolongation des aides à l'embauche des jeunes
    "L'État accompagnera chaque jeune qui en a besoin", par ces mots Jean Castex a introduit une série d'aides à l'embauche, en contrats ou apprentissage. De son côté, la Ministre du Travail a confirmé qu'elle seraient prolongées au moins jusqu'au printemps. Focus sur celle-ci.
  • 13/01/2021 : Le guide des aides à la formation et à l'embauche de Pôle Emploi pour 2021
    La POEI, l'AFPR ou la RFPE constituent autant de dispositifs permettant de financer la formation et l'adaptation de futurs salariés en amont de leur embauche. Et d'aider, ainsi, à palier aux difficultés de recrutement tout en élargissant le vivier de candidats potentiels.
cas contact, covid, coronavirus, cas contact, covid, coronavirus