Congrès C2I à Angers: tout un programme !

27/11/2019 : Ville de confluences oblige, Angers a accueilli le 3ème Congrès annuel Inter-régional et Inter-syndical d'agéa. Le 25 et 26 novembre, 354 agents en provenance des quatre régions du Nord-Ouest de la France s'y sont réunis. Et le programme était aussi conséquent que la diversité d'agents réunis : réforme des retraites, RGPD, obligation de conseils sous la DDA, et bien d'autres.
Sous l’espace de bois et de verre du Centre des congrès d’Angers débute le Congrès C2I le 25 novembre. Pour la troisième année consécutive, il réunit les agents généraux en provenance de Bretagne, Centre – Val de Loire, Normandie et Pays de la Loire, et de la plupart des Syndicats d’agents. Il débutera et se conclura par deux formations DDA compatibles, abordant des sujets aussi actuels que l’est la nécessité de soustraire aux 15 heures de formation obligatoire. La première de ces formations, et donc première intervention de ce Congrès, concerne la réforme des retraites et la loi Pacte. Le Président de la CAVAMAC, Sylvain de Nombel, s’attarde sur les changements des droits des agents, et leurs implications quant aux stratégies d’épargne. En effet, la baisse globale des droits (1) devrait inciter la souscription de surcomplémentaires ou d’autres démarches pour améliorer ses revenus au moment de la retraite. Des enjeux au desquels le secteur assurantiel joue un rôle prépondérant. Ce dont les agents, tant en qualité d’assureurs que d’actifs, doivent avoir conscience. 

S’en suit une série de réunions des syndicats verticaux, puis une autre d’ateliers. Trois ateliers pour trois thématiques : digitale, avec Aurélie Robert, fiscale, avec FITECO (Cabinet d'expertise comptable), et RH, avec Anne Boux de Casson. Cette première journée se conclut par les assemblées générales des quatre régions agéa organisatrices, conduites par leurs présidents : Hervé Rouault (Bretagne), Bernard Labattut (Centre – Val de Loire), Fernando Gonçalves (Pays de la Loire) et Michel Onnée (Normandie).

La deuxième journée commence avec le discours du président d’agéa, Patrick Evrard. Dans le cadre de ces journées d’échanges entre syndicats verticaux et horizontaux, il rappelle l’importance de la force du collectif. Et plus particulièrement de la nécessité de fédérer et communaliser les travaux entre Syndicats d’agents et régions (et départements) d’agéa. Seule manière selon lui de présenter un visage uni du syndicalisme et de renforcer les actions de la Fédération. Il s’attarde par la suite sur la professionnalisation des agents généraux. Ce volet est actualisé par la mise en place en 2020 d’Executive Certificate, de Compétence Agent et de nouvelles sessions du MBA Agent Général –Entrepreneur Dirigeant d’Assurance – dont la première vient d’être clôturée. Il évoque également les avancées respectives des groupes de travail menés conjointement par agéa et la FFA. L’un se rapporte à l’association en SARL, et fait l'objet de très nombreux échanges, en entente avec les compagnies. L’autre à la rémunération,  qui touche directement la valeur ajoutée de l'agent. D'autres négociations sont mentionnées comme celles entretenues avec le BIPAR, pour la conservation du système de commissions. Ce que Patrick Evrard a rappelé avant de remercier les présidents de région pour leurs travaux.


Suit une table ronde au sujet plénier, animée par Yves-Alain Legrand, président adjoint d'agéa : « Les outils informatiques dans le contrat de travail et les relations salariés employeurs ». Le RGPD et plus généralement le nomadisme lié à l’activité des agents généraux sont ainsi abordés sous trois angles. Juridique, avec Jérôme Speroni (juriste mandat et intermédiation), social, avec Emmanuelle Jacquot (juriste en droit social), technique, avec François le Gagnec (expert informatique). Manière entre les trois intervenants de conjuguer problématiques juridiques et solutions concrètes : messageries partagées, accès pour les collaborateurs, usages des réseaux sociaux, sécurité contre le piratage informatique, etc. 

Enfin, la formation relative à l’obligation de Conseils sous la DDA conclut le Congrès. Animée par Jérôme Speroni, elle permet dans un premier moment de rappeler les assises juridiques de ces différentes obligations (les deux directives européennes et la jurisprudence). Avant de les disséquer : obligations de présentation, d’information sur le produit, d’attestation de la remise des informations précontractuelles. Sans omettre le devoir de conseil, conditionné par la DDA avec la mise en place de 3 niveaux (le 1er pour l’agent général), écrit, motivé et effectué avant la conclusion du contrat. L’occasion d'étudier la vente à distance et ce qu’elle implique en termes législatifs bien spécifiques. Cette approche pratique et conformité des textes juridiques clôt ainsi deux journées de travaux, une fois de plus riches en échanges et en informations.

Citations

« (1) Celle-ci pourra être due à la baisse des cotisations pour un grand nombre d’agents ou l’absence de constitution de retraites publiques sur la frange des revenus supérieurs à 120 000 euros, »

Actualités
  • 30/06/2020 : COVID-19 : Les résultats de notre enquête socio-économique
    Afin d'avoir un regard plus affûté sur les impacts qu'a pu avoir la crise sanitaire et économique sur les réseaux d'agents, nous vous avons, il y a un mois, sollicité pour une enquête. 1 730 agents y ont contribué : leurs réponses reflètent une certaine résilience, doublée toutefois d'une relative inquiétude.
  • 29/06/2020 : Une assemblée générale tout en virtuel
    Si le contexte de sortie de crise n'était pas favorable à la tenue d'une assemblée générale cérémonielle, l'édition 2020 a toutefois bien eu lieue sous un format "webinaire". Une composition inédite qui n'a pas empêché le Président de la Fédération d'aborder un nombre conséquent de sujets d'actualités, notamment celui de la perte d'exploitation.
  • 26/06/2020 : Perte d'exploitation : L'ACPR conforte la position d'agéa
    L'ACPR a sollicité les vingt plus grands assureurs français en dommages pour une enquête au sujet des garanties relatives à la perte d'exploitation en cas d'épidémie. Il confirme ainsi l'exclusion quasi-générale de ces dernières (93,3%).
  • 25/06/2020 : COVID-19 : Un nouveau protocole de déconfinement
    Le protocole national de déconfinement a été publié le 24 juin dernier par le ministère du travail. Il se substitue aux fiches métiers validées par la branche professionnelle et le Ministère du Travail.
  • 24/06/2020 : Appels et courriers frauduleux au nom de l'ACPR : soyez vigilants !
    L'ACPR alerte les agents généraux sur l'existence d'appels et de courriers douteux usurpant son identité dans le but de collecter des fichiers client. De telles sollicitations doivent faire l'objet d'un grand discernement !
  • 16/06/2020 : Perte d'exploitation : vers quel régime alternatif ?
    Les mesures de confinement et fermetures imposées aux commerçants et artisans ont suscité une controverse complexe au sujet de la garantie de la perte d'exploitation. Les pouvoirs publics ont ainsi mis sur pied un groupe de travail pour réfléchir à un régime adapté à toute nouvelle catastrophe inédite, notamment sanitaire. Où en est-on ?
  • 02/06/2020 : Contrats en alternance : la rentrée c'est maintenant !
    Appréciés des étudiants et des employeurs, les contrats en alternance, jusqu'ici en expansion, comptent résister à la crise actuelle. Alors que le gouvernement a fait ses premières annonces, avec une aide de 8000 euros à tout employeur engageant un étudiant en alternance, les candidats et embaucheurs entament leurs démarches. Aux agents d'y prendre part et d'investir.
  • 01/06/2020 : Chômage partiel : Ce qui change à compter du 1er juin
    Dans l'objectif « d'accompagner la reprise de l'activité », le Ministère du Travail annonce que la prise en charge de l'activité partielle par l'État et l'Unédic sera réduite à 85 % de l'indemnité versée au salarié et ce, à compter du 1er juin 2020, dans un communiqué diffusé le 25 mai 2020. Cette mesure sera mise en oeuvre par décret.
  • 27/05/2020 : COVID-19 : Prorogation des délais et contrats d'assurance
    Parmi les 25 ordonnances adoptées par le gouvernement relatives à l'économie du pays, l'ordonnance n°2020-306 s'attarde sur la prorogation des délais échus pendant la période d'urgence sanitaire et sur l'adaptation des procédures pendant cette même période. Quels impacts a-t-elle sur les contrats d'assurances ? Notamment avec la prorogation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juillet. (mise à jour - 27 -05-2020)
  • 19/05/2020 : COVID-19 : Actualisez votre évaluation des risques
    Dans le contexte de sortie de crise liée au COVID-19, le "Document unique d'évaluation des risques" (DUER) doit impérativement être mis à jour, pour inclure les différentes interactions. Pour rappel, ce document doit être dûment rempli en cas de contrôle. Nous vous fournissons un modèle, mis à jour.
Ville de confluences oblige, Angers a accueilli le 3ème Congrès annuel Inter-régional et Inter-syndical d'agéa. Le 25 et 26 novembre, 300 agents en provenance des quatre régions du Nord-Ouest de la France s'y sont réunis. Et le programme était aussi conséquent que la diversité d'agents réunis : réforme des retraites, RGPD, Obligation de conseils sous la DDA, et bien d'autres., Ville de confluences oblige, Angers a accueilli le 3ème Congrès annuel Inter-régional et Inter-syndical d'agéa. Le 25 et 26 novembre, 300 agents en provenance des quatre régions du Nord-Ouest de la France s'y sont réunis. Et le programme était aussi conséquent que la diversité d'agents réunis : réforme des retraites, RGPD, Obligation de conseils sous la DDA, et bien d'autres.