Congrès Snagan : un nouveau gouvernail ?

11/06/2019 : Le Congrès annuel du Snagan, le Syndicat d'agents Gan Assurances, s'est amarré sur les docks du Havre, au jeune Carré des Docks. Le temps de trois jours, du 5 au 7 juin, plus de 200 agents ont pu écouter les instances dirigeantes de la compagnie ainsi que son nouveau Bureau exécutif.
Accueillis dès le mercredi 5 dans le port normand sur fond d’animations commémorant le Débarquement allié, les agents généraux syndiqués du Gan ont débuté leur Congrès par une journée professionnelle le 6. Celle-ci fut ponctuée, entre autres, d’une interview du président du Snagan, Jean-Luc Vidal, par la journaliste et intervieweuse Laura Massis, permettant de faire un point sur la situation actuelle des agents généraux, deux ans après la mise en œuvre du plan de redressement opéré par la nouvelle direction de la compagnie. Une journée également marquée d’échanges entre les intermédiaires et les groupes de travail du Snagan, avant d’entamer une dernière matinée exhaustive.

Le vendredi vit se succéder coup sur coup l’assemblée générale du Fonds social de solidarité, l’assemblée générale ordinaire ainsi que les interventions des différents dirigeants. Une assemblée générale soldée par la réélection à la tête du Snagan, à 97%, de Jean-Luc Vidal, qui put présenter un Bureau exécutif renouvelé et composé de douze agents. Mots d’ordre pour ce second mandat : renforcement du travail en équipe, sur les dossiers d’actualité comme les retraites, développement d’entreprise et d’outils plus fluides sur le plan informatique.


S’en est suivie une série d’interventions discursives, préludée par le président de la Fédération, Patrick Evrard. Centenaire de cette dernière oblige, l’allocution débuta par un retour sur son histoire, pour mieux la marier au présent et rappeler la durabilité de l’activité des agents, de leur valeurs comme de leurs doutes : « Ce qui n’a jamais changé en 100 ans, c’est cet état d’esprit d’entrepreneur libéral […] et chaque structure syndicale doit jouer son rôle, et être force de propositions pour un avenir harmonieux ». À ce préambule suivit ainsi l’évocation d’un avenir prometteur, et des pistes (et outils) à mettre en œuvre pour y parvenir : le diplôme MBA Agent Général – Entrepreneur Dirigeant d’Assurance, future condition pour exercer le métier, ancrage toujours plus affirmé dans les territoires, conseil renforcée, etc. « Les pistes du succès passent par un dialogue renouvelé avec les compagnies, qui doivent améliorer leurs systèmes d’information, et écouter les utilisateurs », a-t-il, à cet égard, rappelé. Avant d’ajouter, à destination des compagnies (et plus spécifiquement du Gan), qu’elles doivent « accorder une réelle priorité à leurs agents généraux, et ne pas les concurrencer au sein d’un même groupe ».

Les instances dirigeantes du Gan et de Groupama purent présenter leurs bilans, visions et perspectives devant les agents présents en deux temps. Dans un premier moment, Christian Cochennec, Directeur Général adjoint de Groupama, put, après avoir salué des « relations franches et directes » avec Jean-Luc Vidal, évoquer trois axes de convergence entre la compagnie et leurs mandatés : ré-enchanter la relation client dans la personnalisation des attentes de ceux-ci, simplifier les services, et améliorer le système d’informations. Dans un second temps, Claude Zaouati, Directeur Général du Gan, présenta les résultats techniques du début 2019 et mit l’accent sur ce qu’il estime être le prochain défi de la compagnie : dynamiser le développement commercial, et attirer de nouveaux clients. Après quoi il mentionna la nécessité de la clarifier la politique réseau.


Pour conclure cette matinée, Jean-Luc Vidal put répondre à ses deux prédécesseurs, en pointant du doigt deux canons à panser. D’une part, la confiance, contrariée par le projet Ideogan et les travaux de migration informatique ; d’autre part, le client, dont la fidélisation n’a pas été suffisamment appuyée. Il évoqua, enfin, les lignes directrices qu’il entend appliquer pour son deuxième mandat, à savoir plus de contacts avec les adhérents, ainsi qu’une professionnalisation des assemblées régionales et des points de rencontres. La relance commerciale et l’informatique furent également au centre de son discours.
Actualités
Le Congrès annuel du Snagan, le Syndicats d'agents Gan Assurances, s'est amarré sur les docks du Havre, au jeune Carré des Docks. Le temps de trois jours, du 5 au 7 juin, plus de 200 agents ont pu écouter les instances dirigeantes de la compagnie ainsi que son nouveau Bureau exécutif., Le Congrès annuel du Snagan, le Syndicats d'agents Gan Assurances, s'est amarré sur les docks du Havre, au jeune Carré des Docks. Le temps de trois jours, du 5 au 7 juin, plus de 200 agents ont pu écouter les instances dirigeantes de la compagnie ainsi que son nouveau Bureau exécutif.