Libre choix du réparateur automobile : position délicate pour les agents ?

09/02/2021 : Si le libre choix du réparateur automobile sert la protection des assurés sinistrés, les assureurs continuent à orienter ces derniers vers leurs réseaux de réparateurs. Or, un nouvel amendement voté au Sénat a pour but de contraindre cette pratique, alors que les coûts de réparation ne cessent d'augmenter.
Un amendement dans le prolongement de la Loi Hamon

La Loi Hamon de 2014 garantit le droit du libre choix du réparateur automobile aux clients sinistrés. Or, ayant fait le constat que la plupart des assureurs, dans une logique de maîtrise des coûts de réparation, continuaient d’orienter les assurés victimes de dommages sur leurs VTM vers les réparateurs agréés, le Sénat a proposé de déposer un nouvel amendement le 7 juillet 2020. Celui-ci vise ainsi la nullité des clauses « par lesquelles l’assureur interdit à l’assuré, en cas de dommage garanti par un contrat d’assurance […] la cession à des tiers des créances d’indemnité d’assurance qu’il détient sur lui ». Une application stricte de cet amendement entrainerait un élargissement du choix de réparateurs non agréés, non sans impact sur les résultats techniques des compagnies.

Une répercussion sur les tarifs ?

Les prix des réparations automobiles pouvant représenter jusqu’à 2/ 3 de la cotisation des assurances auto, la concurrence accrue par l’entrée sur le marché des réparateurs non agréés amènerait les marges des compagnies à s’amenuir. Les poussant de fait à augmenter leurs cotisations cette année (de l'ordre de 3 à 5% selon les dernières estimations). D’autant plus que les prix des réparations ont augmenté de près de 10% entre 2019 et 2020. Une tendance qui se confirme aux vues des chiffres publiés par la SRA (Sécurité et Réparation Automobile) au 4e semestre 2020.






Les agents généraux pris entre deux feux ?

Les agents généraux doivent servir les intérêts de leurs clients tout en appliquant les stratégies de leurs mandantes. S’il était fréquent pour ces dernières d’objectiver les intermédiaires sur un aiguillage des clients vers les réparateurs agréés, ce type d’intéressement (ou prime) risque, avec le nouvel amendement évoqué, de paraître déplacé. En tout état de cause, Il convient pour les agents de présenter à son client dès le départ la possibilité qui lui est faite de choisir lui-même son réparateur auto.

Il ne faut toutefois pas omettre l’intérêt que peuvent avoir les agents à inciter leurs clients à s’orienter vers des réparateurs agréés, du fait qu’ils facilitent la maitrise de la charge sinistre. À charge alors de trouver le bon argument commercial, dans le strict respect de la Loi Hamon.

Enfin, si les compagnies sont incapables de maîtriser à minima les coûts de réparation, c’est aux agents qu’il reviendra d’expliquer à leurs clients la hausse des coûts de leurs contrats ainsi que les potentiels avenants qui lui sont rattachés. 
Actualités
  • 24/02/2021 : Auto : face au gaspillage, un nouveau cas de résiliation
    Dans l'optique de lutter contre le gaspillage et l'économie circulaire, le Législateur a entériné la possibilité faite à l'assuré de résilier son contrat d'assurance, s'il refuse le rachat de son véhicule en procédure VEI.
  • 11/02/2021 : Entretien professionnel "état des lieux" repoussé
    Avez-vous pensé à faire l'entretien professionnel "État des lieux"? Celui-ci devait, par principe, être réalisé pour la première fois en 2020 (pour les salariés entrés dans l'agence en 2014 ou avant). En raison de la pandémie, la date limite pour le tenir a été repoussée au 30 juin 2021.
  • 09/02/2021 : Résiliation de contrats : cap sur l'électronique
    La plateforme jeresiliemoncontrat.com propose aux agents de générer automatiquement les lettres de résiliation et courriers recommandés électroniques. L'occasion de revenir sur le cadre juridique relatif aux modalités de résiliation, dont le format digital semble devenir la norme, sous certaines conditions.
  • 09/02/2021 : Libre choix du réparateur automobile : position délicate pour les agents ?
    Si le libre choix du réparateur automobile sert la protection des assurés sinistrés, les assureurs continuent à orienter ces derniers vers leurs réseaux de réparateurs. Or, un nouvel amendement voté au Sénat a pour but de contraindre cette pratique, alors que les coûts de réparation ne cessent d'augmenter.
  • 09/02/2021 : Transfert du DIF vers le CPF : Encore 5 mois pour s'en saisir !
    Les droits formation obtenus avant 2015 par les salariés pouvaient être basculés du DIF au CPF jusqu'en 2020. La Ministre du Travail vient d'annoncer un report de la date limite de ce basculement au 30 juin 2021. L'idée : aider les salariés à se saisir du CPF pour favoriser le plan de Relance et monter en compétences.
  • 07/02/2021 : Tickets restaurants : Nouvelles modalités dérogatoires
    Pour soutenir le secteur de la restauration dans la durée, plusieurs mesures d'assouplissement ont été prises en juin dernier pour l'utilisation des tickets restaurant, et se voient prolongées jusqu'au 31 août 2021.
  • 05/02/2021 : CATEX, projet mort-né ?
    Si de nombreux Français se sont découvert une passion pour la perte d'exploitation sans dommage dans les contrats d'assurance, les acteurs du secteur portaient l'espoir en 2021 de répondre à l'attente des clients et sinistrés avec un nouveau régime adapté. Las, le projet fait maintenant l'objet d'un abandon. Retour sur cette déconvenue, définitive ou non.
  • 27/01/2021 : Contributions formation à l'OPCO ATLAS : Ça commence !
    L'appel à contribution formation (obligatoire) pour vos salariés débute le 4 février prochain. Quelle part de la masse salariale représente-elle et comment la verser ? On y répond.
  • 13/01/2021 : Prolongation des aides à l'embauche des jeunes
    "L'État accompagnera chaque jeune qui en a besoin", par ces mots Jean Castex a introduit une série d'aides à l'embauche, en contrats ou apprentissage. De son côté, la Ministre du Travail a confirmé qu'elle seraient prolongées au moins jusqu'au printemps. Focus sur celle-ci.
  • 13/01/2021 : Le guide des aides à la formation et à l'embauche de Pôle Emploi pour 2021
    La POEI, l'AFPR ou la RFPE constituent autant de dispositifs permettant de financer la formation et l'adaptation de futurs salariés en amont de leur embauche. Et d'aider, ainsi, à palier aux difficultés de recrutement tout en élargissant le vivier de candidats potentiels.
Si le libre choix du réparateur automobile sert la protection des assurés sinistrés, les assureurs continuent à orienter ces derniers vers leurs réseaux de réparateurs. Or, un nouvel amendement voté au Sénat a pour but de contraindre cette pratique, alors que les coûts de réparation ne cessent d'augmenter., Si le libre choix du réparateur automobile sert la protection des assurés sinistrés, les assureurs continuent à orienter ces derniers vers leurs réseaux de réparateurs. Or, un nouvel amendement voté au Sénat a pour but de contraindre cette pratique, alors que les coûts de réparation ne cessent d'augmenter.