Contrats en alternance : la rentrée c'est maintenant !

02/06/2020 : Appréciés des étudiants et des employeurs, les contrats en alternance, jusqu'ici en expansion, comptent résister à la crise actuelle. Alors que le gouvernement a fait ses premières annonces, avec une aide de 8000 euros à tout employeur engageant un étudiant en alternance, les candidats et embaucheurs entament leurs démarches. Aux agents d'y prendre part et d'investir.

L'alternance : estimée mais menacée

« La jeunesse est une acquisition de l’âge mûr », une phrase de Jean Cocteau que tout recruteur d’apprenti serait tenté de prononcer au moment d’accueillir ce dernier. Les bienfaits de cette étape estudiantine sont en effet connus de tous : obtenir un œil neuf sur l’entreprise, au sens large ou plus particulier, enrichir les connaissances méthodiques et techniques obtenues en école d’un champ vision à 360 degrés d’une profession. Sont autant réels les avantages que les employeurs peuvent en tirer, notamment dans le secteur assurantiel. L’approche numérique ou des réseaux sociaux en est un, bien palpable, lorsque les agences mettent au point leurs stratégies digitales. Sur un plan factuel, recruter en alternance permet de répondre à un besoin présent, mais également d’anticiper l’embauche d’un potentiel candidat. En effet, la durée de l’alternance, comprise entre un et trois ans selon la formation, permet, tout en gagnant du temps, d’évaluer sur le terrain son futur collaborateur en vue d’une éventuelle embauche en CDI. Les chiffres ne trahissent guère cette logique : sur les 1 400 contrats de professionnalisation et d’apprentissage dans les agences, 65,4% d’entre eux y sont restés au terme de leur formation et ont bénéficié d’un contrat. Une solution qu’il semble opportun de considérer pour des postes vis-à-vis desquels il existe un frein au recrutement. En d’autres termes, le recrutement d’un l’alternant peut être perçu comme un investissement pour l’agence.

Une aide drastique de l'Exécutif

Les employeurs ne s’y trompent pas : en 2019 on dénombrait près de 500 000 contrats de ce type en France. Une croissance décennale à laquelle la crise du COVID-19 risque d’imposer un frein sec, que le gouvernement entend bien palier. Emmanuel Macron et la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, ont ainsi annoncé le 5 juin une augmentation notable de l'aide à l'embauche, avec une aide exceptionnelle de 1 milliard d'euros (voir ci-dessous). Une urgence aux vues du quelque demi-million de jeunes diplômés venant grossir cet été un marché du travail écorné par le confinement. S’il ne doit pas constituer une solution alternative à l’emploi des diplômés, le contrat d’apprentissage constitue une gageure pour les étudiants actuels, qui risquent également de faire face aux ricochets de la récession. Raison pour laquelle l’État souhaite consolider l’alternance, facteur de fluidification du marché du travail.  Des dispositions dont les agents peuvent bénéficier ; d’autant plus que les petites structures (soit moins de 250 salariés) disposent d’ores et déjà d’avantages non-négligeables. En langage direct, c’est en ce moment que se joue la rentrée.

Les aides prévues par le gouvernement :
♦ À compter du 1er juillet 2020, toute structure embauchant un apprenti en alternance se verra verser une prime de 8 000 euros (5 000 euros pour les apprentis de moins de 18 ans), et ce sans condition. En d'autres termes, un apprenti de moins de 20 ans ne coûtera rien à l'employeur, avec un reste à charge plafonné à 175 euros maximum jusqu'à 25 ans.
♦ La période à disposition d'un étudiant en CFA pour trouver un employeur passe à 6 mois au lieu de 3.
♦ Une aide au premier équipement (ordinateur, tablette...), pouvant s'élever jusqu'à 500 euros, pourra être allouée à l'apprenti si ce dernier est éligible.

Les écoles et dispositifs pour vous orienter

ESA : l’Ecole Supérieure d’Assurance possède également un programme d’alternance propice pour les agents généraux, qui peuvent se renseigner sur leur site Internet ainsi que leur page LinkedIn dédiée.

IFPASS : L’IFPASS organise un job-dating virtuel le 30 juin prochain à destination des agents généraux, et demeure à leur disposition pour organiser tout autre événement Skype, teams ou même dans leurs locaux.  Une candidathèque est mise à disposition via ce lien, celle-ci comprend de nombreuses candidatures,  notamment en BTS.

agéa RH : agéa RH met à votre disposition une CVthèque pour vos recherches d'apprentis et de stagiaires. Pour toute information, vous pouvez contacter nos Chargées de recrutement ina.bai@agearh.fr et jessica.maes@agearh.fr
Actualités
  • 30/06/2020 : COVID-19 : Les résultats de notre enquête socio-économique
    Afin d'avoir un regard plus affûté sur les impacts qu'a pu avoir la crise sanitaire et économique sur les réseaux d'agents, nous vous avons, il y a un mois, sollicité pour une enquête. 1 730 agents y ont contribué : leurs réponses reflètent une certaine résilience, doublée toutefois d'une relative inquiétude.
  • 29/06/2020 : Une assemblée générale tout en virtuel
    Si le contexte de sortie de crise n'était pas favorable à la tenue d'une assemblée générale cérémonielle, l'édition 2020 a toutefois bien eu lieue sous un format "webinaire". Une composition inédite qui n'a pas empêché le Président de la Fédération d'aborder un nombre conséquent de sujets d'actualités, notamment celui de la perte d'exploitation.
  • 26/06/2020 : Perte d'exploitation : L'ACPR conforte la position d'agéa
    L'ACPR a sollicité les vingt plus grands assureurs français en dommages pour une enquête au sujet des garanties relatives à la perte d'exploitation en cas d'épidémie. Il confirme ainsi l'exclusion quasi-générale de ces dernières (93,3%).
  • 25/06/2020 : COVID-19 : Un nouveau protocole de déconfinement
    Le protocole national de déconfinement a été publié le 24 juin dernier par le ministère du travail. Il se substitue aux fiches métiers validées par la branche professionnelle et le Ministère du Travail.
  • 24/06/2020 : Appels et courriers frauduleux au nom de l'ACPR : soyez vigilants !
    L'ACPR alerte les agents généraux sur l'existence d'appels et de courriers douteux usurpant son identité dans le but de collecter des fichiers client. De telles sollicitations doivent faire l'objet d'un grand discernement !
  • 16/06/2020 : Perte d'exploitation : vers quel régime alternatif ?
    Les mesures de confinement et fermetures imposées aux commerçants et artisans ont suscité une controverse complexe au sujet de la garantie de la perte d'exploitation. Les pouvoirs publics ont ainsi mis sur pied un groupe de travail pour réfléchir à un régime adapté à toute nouvelle catastrophe inédite, notamment sanitaire. Où en est-on ?
  • 02/06/2020 : Contrats en alternance : la rentrée c'est maintenant !
    Appréciés des étudiants et des employeurs, les contrats en alternance, jusqu'ici en expansion, comptent résister à la crise actuelle. Alors que le gouvernement a fait ses premières annonces, avec une aide de 8000 euros à tout employeur engageant un étudiant en alternance, les candidats et embaucheurs entament leurs démarches. Aux agents d'y prendre part et d'investir.
  • 01/06/2020 : Chômage partiel : Ce qui change à compter du 1er juin
    Dans l'objectif « d'accompagner la reprise de l'activité », le Ministère du Travail annonce que la prise en charge de l'activité partielle par l'État et l'Unédic sera réduite à 85 % de l'indemnité versée au salarié et ce, à compter du 1er juin 2020, dans un communiqué diffusé le 25 mai 2020. Cette mesure sera mise en oeuvre par décret.
  • 27/05/2020 : COVID-19 : Prorogation des délais et contrats d'assurance
    Parmi les 25 ordonnances adoptées par le gouvernement relatives à l'économie du pays, l'ordonnance n°2020-306 s'attarde sur la prorogation des délais échus pendant la période d'urgence sanitaire et sur l'adaptation des procédures pendant cette même période. Quels impacts a-t-elle sur les contrats d'assurances ? Notamment avec la prorogation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 juillet. (mise à jour - 27 -05-2020)
  • 19/05/2020 : COVID-19 : Actualisez votre évaluation des risques
    Dans le contexte de sortie de crise liée au COVID-19, le "Document unique d'évaluation des risques" (DUER) doit impérativement être mis à jour, pour inclure les différentes interactions. Pour rappel, ce document doit être dûment rempli en cas de contrôle. Nous vous fournissons un modèle, mis à jour.
Appréciés des étudiants et des employeurs, les contrats en alternance, jusqu'ici en expansion, sont menacés par la crise actuelle. Alors que le gouvernement s'apprête à faire ses premières annonces en matière d'aide à l'embauche des jeunes, les candidats à l'apprentissage d'un côté, et les embaucheurs de l'autre, entament leurs démarches. Aux agents d'y prendre part également et d'en profiter., Appréciés des étudiants et des employeurs, les contrats en alternance, jusqu'ici en expansion, sont menacés par la crise actuelle. Alors que le gouvernement s'apprête à faire ses premières annonces en matière d'aide à l'embauche des jeunes, les candidats à l'apprentissage d'un côté, et les embaucheurs de l'autre, entament leurs démarches. Aux agents d'y prendre part également et d'en profiter.